ailes2


Un Raider est un éclaireur qui possède un esprit scout irréprochable reconnu de tous, qui a pris le temps de se former et d’acquérir un maximum de connaissances. Il s’est doté de formations spirituelles et de qualités physiques adaptées à son âge, faisant de lui un vrai exemple. Il est par ailleurs très bon meneur d’hommes, doit savoir gérer un groupe, à savoir une patrouille.

Pour cela, un candidat Raider doit démontrer ses qualités et aptitudes pour prononcer son engagement Raider, qui l’engagera à toujours chercher à progresser, à monter à la Route.

Un candidat Raider est un Chef de Patrouille de minimum 15 ans, qui a reçu sa 1ère classe, et possède au moins deux brevets majeurs.

  • Meneur d’hommes, il est CP et au choix :
    • Il doit emmener sa patrouille vers les cimes
    • Il doit créer une patrouille libre rattachée à un réseau ou une troupe dans le but d’étendre ses actions. (Souvent le cas quand un CP habite loin de la troupe, et cherche à implanter le scoutisme.)
  •  Volontaire, il devra être en mesure de répondre à une liste de critères objectifs en fin d’année, qui seront vérifiés par son CT qui y répondra sur son honneur.
  • Téméraire, il devra effectuer 5 défis qu’il aura pris soin de préparer.
  • Fin campeur, il devra participer au camp des candidats raiders (si et seulement si le CT estime qu’il pourra remplir les critères objectifs ; les dates et conditions seront données rapidement ! )

 

Pour plus de renseignements

Le livret “Toujours plus haut !” rassemble des conseils pour la CdH, des exemples de défis techniques (spécialités par spécialités), des exemples d’actions missionnaires, un exemple de dossier de candidature raider-scout et des tests qui donnent l’esprit des patrouilles Cimes et des Raiders scouts.

Cependant, beaucoup de choses ne sont plus d’actualités, il faut donc se calquer sur les informations du Koudou. Le livret “Toujours plus haut !” ne sert qu’à titre d’exemple.

Les 5 défis raiders

Les 5 défis :

Mission :

Le candidat Raider va dans ce défi montrer son attachement à la foi. Il lui faut trouver un père spirituel et avoir contact avec lui au moins une fois par mois. Grâce à cela, il doit pouvoir à son tour transmettre sa foi. Et ceci par des actions concrètes envers d’autres personnes. Une retraite seule en monastère ne suffit pas, et il lui faut accompagner un jeune, un filleul, sur une étape de sa vie de chrétien (1ère communion, profession de foi, confirmation…).

Exemples : Accompagnement d’une personne vers un sacrement ; Monter et diriger un groupe de prières au lycée ; Organiser des veillées d’adoration avec la paroisse une fois par semaine…

 Sport :

Un Raider doit se doter d’un corps résistant, et prêt à l’effort pour pouvoir servir en toute circonstance. Il convient évidemment qu’un minimum de 30 pompes et 10 tractions est à la portée de tout Raider !  Un raider sait également courir le 100m en moins de 15 secondes. Mais en plus de cela, le candidat va devoir prouver qu’il est prêt à se lancer un vrai défi, qui va lui demander de se dépasser comme il ne l’a jamais fait. Certains demandent plus ou moins de préparation.

Le défi sport ne doit pas être pris à la légère. Il faut être capable de se doter d’une bonne condition physique à travers la pratique régulière, et il faudra effectuer deux défis :

  • Un défi cran : L’action doit faire rêver tout garçon, et doit permettre au candidat de se surpasser réellement. Le cran amène à un réel dépassement de soi sur un court instant (se jeter d’un pont pour sauver une vie par exemple)
  • Un défi endurance : L’effort doit être plus long, et en cohérence avec la pratique du garçon.

Exemples : Descente en rappel de plus de 30m ; Saut à l’élastique ; Participation à un marathon, qui va demander une préparation sur plusieurs mois ; Traversée à la nage d’une baie (au moins 2 km dans un cadre sécurisé) ; Participation à des compétitions de niveau régional en arts martiaux ; Nage de 50m pieds et poings liés mains dans le dos (dans un cadre sécurisé)…

Intervention :

Le Raider sait intervenir dans les situations délicates. Il s’est formé pour être toujours prêt à servir, et pourquoi pas sauver des vies. Le niveau PSC1 est requis, le niveau PSE 1 est fortement conseillé. Pour cela, l’Ordre de Malte peux s’avérer utile ! Une sortie avec les pompiers, la Croix Rouge, l’Ordre de Malte, est de bon augure, et partir sur le terrain avec eux est une riche expérience. Il est également possible de participer à des pèlerinages en tant que brancardier.

Communication :

Un Raider sait communiquer. Et cela passe par l’écriture. Par pitié, sur vos rapports, appliquez-vous : savoir écrire correctement est important, et cela vous servira toute votre vie.

Le défi doit se faire devant un public, une communication indirecte ne pourra pas être validée.

-En attente d’informations-

Raid :

Le Raider tire sa force de ses raids et expériences vécues. Un bon raid doit être difficile… Et exigeant. Là aussi, ne choisissez par la facilité. Un raid en vélo n’est pas vraiment un raid. Quoi de plus excitant que de partir à l’inconnu pour 2-3 jours à pied, vers un azimut inconnu, avec de la farine, du sel, de la levure et de l’eau, et accompagné de la Parole de Dieu ? Bien évidemment, le CT saura adapter le Raid à votre niveau, mais à vous également d’apprendre à bien maitriser vos techniques scoutes…

Les critères objectifs d'un raider

Priorité 1 : L’ESSENTIEL

A.         Liturgie et catéchisme

Un Raider :

  • Commence et termine sa journée en priant.
  • Va à la messe tous les dimanches et les jours d’obligation.
  • Se tient correctement à la messe (tenue correcte, cheveux propres, barbe rasée ou taillée).
  • Sait se mettre à genoux en présence du Saint Sacrement
  • Inclut en priorité une confession mensuelle dans son emploi du temps.
  • Prend le temps d’aller adorer une fois par trimestre par exemple. Il sait adorer le Saint Sacrement.
  • Chante, et participe à la prière commune des fidèles.
  • Sait parfaitement bien servir la messe, et connaît les différents postes de service liturgique.
  • Être largement capable d’improviser une prière universelle.
  • Connaît les conditions et les manières manière dans lesquelles il peut recevoir la Sainte communion.
  • Utilise le Catéchisme de l’Église Catholique, ou au moins l’abrégé de ce dernier (compendium).
  • Connaît les 7 sacrements, les 7 péchés capitaux, les 7 dons du Saint Esprit, les vertus cardinales et théologales.
  • A déjà lu les 4 Évangiles, et s’efforce de les relire régulièrement.

B.                     Unité de vie et cohérence

Un Raider :

  • Sait dire non aux soirées de mauvais goût.
  • Participe avec assiduité à toutes les activités scoutes.
  • Connaît les dangers de l’alcool, il ne se saoule pas.
  • N’entretient aucune relation superficielle avec une fille, et sait demander des conseils à son père spirituel.
  • Est un modèle de respect envers la gente féminine.
  • Ne fume pas de tabac et encore moins autre chose.
  • Ne perd pas son temps devant un ou des écrans à gérer une vie fictive. (Réseaux sociaux, jeux vidéo, forum)
  • Ne tombe pas dans les pièges d’internet (perte de temps, pornographie, violence), et en parle sérieusement avec son père spirituel.
  • Honore son père et sa mère : Respect, obéissance, reconnaissance.

 

Priorité 2 : UNE BASE TRÈS SOLIDE

C.                    Corps et condition physique

Un Raider doit être tout à fait capable de :

  • Faire au moins 30 pompes complètes d’affilées.
  • Réaliser au minimum 10 tractions en pronation, bras totalement déployés à chaque fois.
  • Franchir totalement une barre située à 2m de hauteur sans s’appuyer sur les montants.
  • Courir trois fois un 100 mètres en moins de 15 secondes, sur 7 minutes maximum.
  • Franchir un pont de singe d’au moins 10 mètres.
  • Monter 5 mètres à la corde lisse.
  • Faire 10 flexions sur une seule jambe, (5 droite puis 5 gauche sans aide des bras).

 

 

D.                    Tenue et uniforme

Un Raider :

  • Est fier de mettre son uniforme, sans fioritures, ni rajout. Il n’y manque aucun insigne (badges, brevets, postes d’action). Il n’est pas cohérent de voir un foulard coupé sur un raider, sauf s’il est marin. Il bafouerait ses 2 premiers articles ouvertement le cas contraire.
  • Sait s’équiper correctement, sans vivre dans la « façade » : Rangers, musette, chèche, youle, dague, briquet au magnésium etc… Tout cela est à proscrire. Il préférera un sac léger et étanche, un couteau parfaitement aiguisé et à portée de main (pas à la ceinture), des chaussures de marche pratiques.
  • Tient toujours son sac prêt à la maison (il ne reste plus qu’à mettre les vêtements et c’est parti).
  • Demande à son chef de lui prêter le cérémonial, le lit et l’applique, par obéissance et loyauté.

E.                      Vie au camp

Un Raider :

  • Met toujours de la boue au préalable sur les gamelles qu’il met sur le feu.
  • Met toujours de l’eau à chauffer pendant qu’il déjeune, afin de faire la vaisselle à l’eau chaude.
  • Ne laisse pas trainer les gamelles et les éponges par terre, et encore moins les aliments.
  • Ne se contente pas d’un « quart » fait avec la brique de lait du matin.
  • Se lave entièrement tous les matins, après le dérouillage, et se lave les mains avant de déjeuner.
  • Se lève rapidement dès que le réveil sonne, et range rapidement ses affaires avant de sortir de sa tente.
  • Se couche le soir dans le silence de la nuit le plus total jusqu’au lendemain. (pas de sorties entre CP, ni avec les chefs). Il sait que sa première charge est celle de sa patrouille.

F.                       Techniques scoutes

Un Raider possède une compétence particulière reconnue de tous (chant, veillée, froissartage) grâce notamment à ses brevets majeurs. Mais doit être très bon dans les autres techniques. C’est pour cela que nous demandons au minimum 15 badges et  2 brevets majeurs !

Il doit donc savoir :

  • Animer avec aisance une veillée scoute.
  • S’exprimer en public en toute occasion.
  • Animer avec aisance une prière pour un groupe (famille, amis, patrouille).
  • Lire une carte rapidement.
  • Faire une triangulation.
  • Prendre un azimut (carte + réel), et le suivre sur au moins 5km.
  • Utiliser à bon escient les nœuds et brelages scouts.
Procédure raider

=> FORMULAIRE D’INSCRIPTION (inactif)

Parce que nous souffrons des mauvais exemples…TOI, ne te trompe pas de chemin : Il est devenu aujourd’hui trop courant de voir des contre-exemples partout dans notre société. Nous désirons que les Raiders soient de vrais jeunes hommes en route vers la sainteté. Droits dans leurs bottes, fiers de leur foi, et exemplaires. Il est donc inconcevable qu’un Raider soit fumeur, de tabac ou autre. Un Raider sait animer une soirée sans alcool. Un Raider n’est pas un adepte de la pornographie, ni de flirt avec les filles du lycée ou du rallye. Un Raider tire les autres vers le haut, par son leadership, son charisme et ses compétences. Un Raider préfère passer une heure à adorer le Christ plutôt que de rester devant son Facebook. Un Raider ne loupe pas la messe du Dimanche sauf pour raisons vraiment valables. Un Raider ne porte pas de foulard coupé ni de béret vert.

Si tu es second et souhaites devenir raider : crée ta propre patrouille, ou quitte la troupe dans laquelle tu es et créé la au sein du Réseau de l’Araignée, et deviens ce que tu es !

La façon de procéder

  1. Formulaire d’inscription par le chef de troupe (il sera en ligne à partir du mois d’octobre, inactif après le 30 octobre)
  2. Dossier Raider  (exemple de dossier bref)

Tous les projets d’engagements Raiders-scouts doivent être adressés par le CT directement à l’Équipe Cime et Raiders (voir dans l’annuaire ci-après). Le livret “Toujours plus haut !” peut vous aider en regardant les exemples de défis déjà réalisés.

De manière succincte, la démarche est la suivante :

  1. Prise d’informations du CT sur ce qu’est une patrouille cime ou un raider, et évaluation de la capacité de la patrouille ou du garçon à correctement réaliser ce qui est demandé. (liste de critères objectifs = tout ceux-ci devront être vérifiés et cochés pour prendre l’engagement).
  2. Si le jeu en vaut la chandelle, alors le CT pourra inscrire son CP pour les cimes, ou sa patrouille pour les cimes.
  3. Remplir le formulaire d’inscription en ligne du 1er au 30 octobre et envoi du dossier  avant le 1er décembre.
  4. Réponse au CT, avec les conseils et éventuellement les modifications demandées. Le CT sera chargé de transmettre et de valider à son CP.
  5. Réalisation des tests puis, à l’issue, validation ou non par la CdH.
  6. Envoi du rapport final des actions réalisées (400 mots, illustrés de clichés, cf. la page “Aventures Vraies” dans la revue Scout d’Europe) par la patrouille et le CP. Petit mot personnel du CT, du Conseiller Religieux et de la CDH en fin du dossier.
  7. Si tout est correctement réalisé, les insignes seront envoyés (soit sur l’adresse de camp, soit au CT).
Tutorat

Le tutorat Raider-Scout

Uniquement pour les CT qui ne sont pas formés à la pédagogie Raider. Si le CT connait l’aventure Raider, ou s’en est fortement rapproché, intéressé, il va pouvoir correctement gérer les garçons qui ont le désir de vivre l’aventure.

Si le CT ne connait pas trop, est bien jeune, nouveau, il devra se tourner vers une personne qui connait bien la pédagogie éclaireur, et notamment celle des Raiders. Les CT concernés par des candidatures recevront de la documentation à ce sujet.