Se préparer à l’aventure

Partir en exploration ne s’improvise pas. En 1908, lorsque Peary part à la conquête du pôle Nord, il s’entoure d’un camarade anglais, de quatre Esquimaux, cinq traîneaux, quarante chiens. Cet équipage ne s’est pas monté en un jour : il a fallut entraîner les chiens, fabriquer le traîneau et les caisses sur mesure, les remplir avec le strict nécessaire tout en s’équipant suffisamment.

Lorsqu’une patrouille part en expédition, en raid ou en camp, c’est la même chose. Le lieu de la préparation, c’est la base de patrouille. Elle n’est pas un simple local mais une véritable base de départ. Un explorateur ne part pas du jour au lendemain sans avoir longuement préparé son expédition. La patrouille aussi prépare dans sa base ses expéditions, raids et camps.
Il n’y a pas de règles définies pour les plans d’une base de patrouille. Chacun la mettra en place en fonction des moyens du bord (taille de la pièce, localisation…) mais la base doit respecter deux critères :

  1. avoir de l’allure et être accueillante pour que les nouveaux s’y sentent bien ;
  2. être fonctionnelle pour qu’une fois dedans, tous les PA puissent rentrer immédiatement en action.

 

Le coin "topographie"

Le coin « topographie »

Voici un exemple qui a déjà été réalisé :

La patrouille du Couguar a installé sa base dans une pièce rectangulaire. On trouve au centre de la pièce une table de travail et tout autour un coin par poste d’action.

  • Emplacement du pionnier :

Tous les outils sont accrochés au mur au au-dessus de l’établi. Les lassos sont pendus. Les règles d’utilisation et d’entretien sont affichées.

  • Emplacement du transmetteur :

On y trouve la CB prête à fonctionner, le cahier de transmissions, le carnet de codes secrets, les règles de transmission, l’alphabet international…

  • Emplacement du topographe :

Une table sur laquelle sont rangées toutes les cartes de la patrouille. Au mur, une carte départementale où sont indiqués tous les lieux de camp et les itinéraires de raid, les boussoles, les rapporteurs…

  • Emplacement du trappeur :

On y trouve tout son matériel (plâtre pour les empreintes, jumelles…). Au mur l’herbier de patrouille. On peut aussi y trouver la collection d’empreintes…

  • Emplacement du liturgiste :

Le coin prière de la patrouille. On y trouve une belle icône, une croix ou une statue de la Vierge. Quelques livres : une Bible ou les Evangiles, livres de prières, etc.

  • La bibliothèque de patrouille :

Avec le livre d’or et des ouvrages scouts de référence : « Eclaireurs », « Scoutorama », « ABC au camp », une collection de « Scout d’Europe »…

 

localnovice