Avant toutes choses, qu’est-ce qu’une patrouille Cimes ?

Etre d’une patrouille Cimes, c’est faire partie des meilleures patrouilles chez les Scouts d’Europe.

Une patrouille Cimes, c’est avant tout une patrouille qui incarne l’exemple.

Les patrouilles Cimes sont des patrouilles d’avant-garde : elles marchent en avant des autres et montrent une certaine voie à suivre. Ne peuvent devenir patrouille Cimes que celles qui ne veulent ni d’un scoutisme “plan-plan”, ni au rabais.

Le peuvent celles qui rêvent d’aventures, de défis à relever, celles qui sont prêtes à aller au bout de leurs possibilités, à aller plus haut, toujours plus haut, non pour dominer mais pour servir. Une patrouille Cimes vit la loi scoute d’une manière voulue irréprochable.

L’aventure Cimes est celle d’unela patrouille entière. C’est bien pour cette raison que cette aventure commence avec un CdP. Les patrouillards doivent être tous d’accord pour s’y lancer.

S’en suit une demande d’autorisation à la CdH de lancer la patrouille vers les Cimes, avant l’inscription de la patrouille via le formulaire disponible du 1 au 31 octobre sur le site de l’équipe Cimes & Raiders.

La patrouille se présente à la CdH au complet pour demander l’autorisation de se lancer dans l’aventure Cimes (cela ne se fait donc pas au cours d’un simple CdC). Pour approuver la candidature Cimes, la CdH doit s’interroger sur les capacités de la patrouille et son niveau actuel. « La patrouille vit-elle un beau scoutisme, qui rayonne dans chaque activité et dans chaque petite chose ? La patrouille remplit-elle pleinement le niveau minimum demandé qui fait qu’elle vit déjà d’un certain style ? A-t-elle besoin d’aller « plus loin » cette année, en sortant des outils traditionnels de progression d’une patrouille (campisme, brevets, défis de patrouille…) ? »

L’avis de la CDH dans le dossier de candidature est indispensable, et ne donner qu’un « avis favorable » en unique mention n’est pas pensable. Un accompagnement précis et personnalisé est à mettre en œuvre. Les critères de lancement suivants doivent aider la CdH à formuler ses attentes de progression :

 

  • La patrouille a déjà de solides bases :
    • Elle est composée d’au moins 5 scouts et par ses actions de mission, saura en recruter durant l’année.
    • Le CP de la patrouille est un scout de 1ère classe confirmé.
    • Au moins 2 scouts de la patrouille ont leur 2nd classe et ont su exprimer leur bon niveau technique.

 

  • L’uniforme n’est pas pris à la légère et porté au complet (cordelière, béret, poste d’action, flots de patrouille…). Il n’est pas modifié. Il ne souffre d’aucun ajout et d’aucun retrait. Adaptée à l’activité scoute, pratique pour marcher, pour courir et pour aller à la messe, la chaussure scoute est portée par tous. Il n’y a pas de foulards coupés, ni de dague, gants blancs ou autres flots au ceinturon.

 

  • Chaque scout de la patrouille est porteur de son poste d’action sur son uniforme. Il a le goût pour le mettre en œuvre de manière créative, à chaque activité. Soucieux de n’être jamais arrivé, chaque scout possède le carnet de progression qui lui correspond. Un intérêt passionnel l’amène à s’investir pleinement dans sa progression personnelle.

 

  • L’esprit scout vivifie la patrouille :
    • Le CdP fonctionne. Il a été utilisé pour lancer la candidature de la patrouille.
    • Une joie de vivre : Les activités sont faites de chants scouts, de rires et de sourires.
    • Une bonne ambiance : L’humour est cultivé, mais de manière intelligente (pas de blagues graveleuses, racistes…), et les tensions qui apparaissent amènent à des gestes de pardons.
    • Aucune journée ne se termine sans que l’un des scouts n’ait accompli sa BA en bonne et due forme.

 

  • Parce que scouts, tous connaissent par cœur la loi, les principes, le chant de la promesse et les complies scoutes. Il n’y a pas besoin de créer des règles ou de faire de rappels à l’ordre sur la cigarette, ni sur l’alcool.

La candidature « Cimes » se vit par la réalisation de 3 défis tout au long de l’année. Les défis sont choisis par la patrouille, « certifiés-conformes » aux exigences des patrouilles Cimes par l’équipe Cimes & Raiders au moment des relectures de dossiers.

Ces défis se font dans l’ordre et dans le calendrier choisis par la patrouille. Le détail des critères techniques pour chaque défi, est inscrit dans le « Vade Mecum de l’aventure patrouille Cimes », envoyé par email à ton chef de troupe.

 

Dans le cas d’un test en milieu spécialisé et avant tout dépôt d’un dossier de candidature sur le site, le chef de troupe contact l’ETN concernée en demandant un préavis sur les conditions de réalisation de ce test (sécurité et réglementation) et s’informe sur la nécessité d’un PASS.


DÉFI PROGRESSION

La patrouille termine l’année avec au moins deux 1ère classes et trois 2nde Tous les scouts ont prononcé leur promesse. Au moins un de ses 7 scout de la patrouille aura acquis un brevet majeur dans l’année.

Chaque scout a fait au moins 1 raid dans l’année (raid de classe ou raid d’entretien).


DÉFI TECHNIQUE

Le contexte du défi technique est scout : il est centré sur une technique scoute et se déroule en week-end scout pendant lequel on campe, on cuisine, on fait un carnet de raid si c’est un raid. Il ne faut pas oublier de joindre des extraits du rapport de raid, par exemple.

Chaque poste d’action a une mission bien précise et détaillée dans la préparation et la réalisation de ce défi. Un tableau distribuant les rôles dans ces deux étapes est une manière judicieuse de présenter la chose.


DÉFI MISSIONNAIRE

Le défi comprend au moins deux actions concrètes et charitables, d’au moins une journée, ne visant pas une communauté d’Église (paroisse, monastère, scoutisme, lycée ou association catholique).

Le but de l’une d’entre elle, doit être de faire découvrir ce qu’est le scoutisme aux jeunes en âge d’être scout, qui n’ont pas la chance de le connaitre. Dans le cas d’actions auprès d’organismes ou d’associations, l’implication doit être conséquente.

La patrouille Cimes vit. Elle se réunit autour d’un CdP au moins une fois par activité.

Par son niveau, patrouille Cimes sait aller très haut :
  • Elle est composée d’au moins 7 scouts, chacun possédant et mettant bien en œuvre son poste d’action.
  • Son CP et un autre scout sont des scouts de 1ère
  • 3 de ses membres sont des scouts de 2nd
  • Tous ont déjà prononcé leur promesse.

Il n’y a jamais d’absentéisme dans la patrouille Cimes. Elle donne envie à tous les scouts. Elle est toujours à l’heure aux rassemblements, pour les repas, pour les veillées, pour la messe, pour les débuts d’activités.

L’hygiène de la patrouille Cimes est ce qui montre qu’elle se respecte elle-même à un juste niveau :
  • Toilette et dérouillage sont bien faits tous les matins.
  • La vaisselle est faite, à fond, intérieure comme extérieure, après chaque repas sans attendre une accumulation de gamelles.
  • Le tri des déchets est scrupuleusement observé et elle ne dégrade aucun lieu.

Le campisme est la signature de la patrouille Cimes :
  • Le bivouac d’une patrouille Cimes est monté en 45 minutes. Tout doit être beau.
  • Le coin de patrouille est choisi judicieusement pour permettre de faire du feu en sécurité. On fait rapidement un tas de bois surélevé en fonction des tailles, le tout sous une bâche. La patrouille sait bien choisir le type du feu efficace (un réflecteur en hiver est bien pratique).
  • L’emplacement de la tente est étudié avant implantation. Tous les tendeurs sont propres, prêts à l’emploi, le nombre de sardines est exact, le double toit n’a pas de trous, les piquets correspondent.
  • Des bancs sont rapidement réalisés, avec un peu de froissartage. La patrouille ne mange pas par terre. Il y a toujours une poubelle, surélevée, et un trou à eaux grasses à proximité. Pas de gaspillage.
  • Une belle croix ou une belle statue avec joli PH qui amène au recueillement sont régulièrement utilisés.
  • La malle est fermée et sous abri.
  • Le bénédicité est connu et chanté de tous. Le signe de croix est beau. La vaisselle se fait à l’eau chaude (l’eau peut être mise sur le feu pendant le repas). Les grâces clôturent chaque repas.
  • Suite à la bénédiction de la veillée, les patrouillards rentrent se coucher en silence total. Un silence qui admire la splendeur de la nuit. Ce silence n’est rompu qu’au moment de la prière du matin.

L’honneur de la patrouille Cimes est d’appartenir au Christ. Elle commence et termine sa journée par une prière gérée par le liturgiste. Aussi, elle a le souci de se tenir correctement à la messe (tenue correcte et décente, cheveux propres, barbe rasée ou taillée).

Que ce soit par sa tenue pendant la liturgie, ou sa capacité à servir noblement la messe, ou encore par une adoration vécue à genou et en silence, devant le saint Sacrement, la patrouille Cimes sait se tenir dignement.
Ouverture des inscriptions pour les candidatures Cimes 2018/2019
  • 00 days
  • 00 hours
  • 00 minutes
  • 00 seconds